dimanche 17 septembre 2017

Toute une vie (Partie 1)

 Bonjour les Swanous, 

J'ai décidé de franchir le pas et vous publier un roman ou une nouvelle, à vrai dire, je ne suis toujours pas décidée.
C'est une histoire d'amour, ce n'est pas mes premiers écrits, mais auparavant, je ne le faisais que pour moi. Je compte m'y consacrer un peu plus, ce qui risque de ne pas être évident sachant que je reprends les études en alternance (A 28 ans). Ça commence mi-Octobre, je suis large... :P
Pour rester sur les news, j'ai enfin terminé mon roman (Qui est à mille lieux de celui-ci), cela faisait huit ans que je l'écrivais. J'attends le retour de ma belle-sœur d'amour pour les modifications potentielles et après je l'envoie aux maisons d'édition, croisez tout ce que vous pouvez pour moi.
Je ne vais pas vous en divulguer davantage, on ne sait jamais si ça fonctionne. Sur ce que je peux vous en dire, c'est qu'il me ressemble. Je l'ai écris comme si que c'était pour mes amis, pour qu'ils arrivent à m'identifier, pas par vanité, loin de là, mais parfois quand je lis un roman, je me dis que l'auteur en fait de trop, qu'il utilise un langue trop élaboré et j'aime la simplicité (C'est un mot très positif pour moi).
Je m'égare, je vais vous laissais en compagnie de la première partie d'un nouveau roman ou une nouvelle, on verra où me portera mes écrits :)


Partie 1
Ma mère travaillait comme famille d'accueil, ce n'était pas toujours évident pour elle. Surtout depuis le départ de Charlie. Elle avait bien essayé de continuait d’exercer son métier, mais chaque petit garçon le lui rappelait. Alors, elle a arrêtée. 
Pour moi, son départ avait été bien pire, je me souvenais de lui comme au premier jours de notre rencontre.

"- Charlie laisse-moi tranquille" ! criai-je de ma petite voix aiguë
Comme à son habitude, il me regardait d’un air moqueur. Je n’arrivais jamais à savoir, s’il se moquait de moi ou s’il était sérieux.
Où quoi, tu vas le dire à ta maman !
Je te signale que c’est aussi ta maman, répliquais-je
Non, ce n’est pas vrai ! Ce n’est pas ma maman et tu n’es même pas ma sœur !
Maman m’avait expliqué pourquoi, il n’était pas mon vrai frère. Mais, j’avoue que je ne comprenais pas vraiment. Elle me disait souvent, tu sauras quand tu seras plus grande.
Je n’aimais pas cette réflexion, sept ans c’était petit, mais pas t’en que ça."

Je comprenais désormais pourquoi durant notre enfance, il n'avait pas cessé de dire à ma mère qu'il n'était pas obligé de l'écouter. Il avait toujours souffert du rejet de sa mère, alors, il se sentait peut être obligé de rejeter la seule mère qu'il avait eu.
Son départ avait été tellement déroutant, à l'époque et il l'est encore aujourd'hui. Je n'avais pas su voir les signes.

"Huit ans s’étaient écoulés depuis. Charlie avait dix-huit ans et moi quinze. Notre relation avait changée, nous étions plus proche de l’autre, mais nous nous chamaillons beaucoup moins. A vrai dire, malgré tout ce temps passé à ses côtés, je n’arrivais jamais à le considérer comme un frère.
Pourtant, d’autres enfants étaient passés sous notre toit, certains, je les considérais comme mes frères, d’autre des cousins. Cependant, Charlie et moi étions plus liés que jamais. Faut dire que maman y était pour beaucoup. C’était en partie son travail, de s’occuper des enfants de parents ayant de grosses difficultés, mais ça n’empêchait pas de les considérer comme des membres de la famille.
Mais, Charlie se bornait à ne pas rentrer dans cette catégorie. Pourtant, il était restait bien plus longtemps que les autres enfants.
Je n’étais pas mécontente qu’il ne me considérait pas comme sa sœur, parce que j’en pinçais drôlement pour lui. Je savais bien que rien ne se passerait avec lui, ma mère en serait scandalisée, elle qui le considérait comme son fils, pourtant Charlie, n’était jamais tendre. Il se contentait de sortir, rentrer sans vraiment se soucier de ce qu’on aurait pu en penser.
Mon téléphone se mit à vibrer. Je vis un message de Charlie s’afficher "Tu peux venir dans ma chambre ?"
Je montai à l’étage, il me demanda de fermer la porte et de m’asseoir sur le lit à ses côtés. A chaque fois, qu’il me demandait de venir à côté de lui, mon cœur battait la chamade.  
Je ne pouvais m’empêcher de fixer ses lèvres charnues et naturellement rouge et ses yeux aussi bleus que l’océan. Il était tellement beau, ses cheveux bruns lui allaient tellement bien à son teint légèrement bronzé.
Elisabeth, j’ai quelque chose d’important à te dire, et je tenais à ce que tu le saches avant tes parents. 
      Je penchai la tête de côté pour mieux l’observer, se rendait-il compte que je l’écoutais à peine.    - Elisabeth ? Me héla-t-il
Je secouai ma tête, repris mes esprits et le fixa.
Oui, je t’écoute ! Qu’est ce qu’il y a ?
      - Je pars
      - Ok, ce n’est pas nouveau ! Amuse-toi bien ...
    - Non Elisabeth, tu ne comprends pas. Je quitte cette maison, je compte partir m’installer ailleurs. Prendre mon indépendance.
Je ne voyais pas trop ce qui était dramatique. On se verrait toujours. Bon d’accord, j’en aurais le cœur brisée, mais qu’importe notre histoire était impossible. 
Ce n’est pas grave, on se verra à l’extérieur.
- Tu le fais exprès ! Tu crois que je te parlerais à part pour ça ?! S’agaça-t-il
Va au bout des choses alors, arrête de tourner autour du pot
Je pars à l’étranger ! Je ne reviendrais pas !
QUOI !? Qu’il aille vivre dans une autre maison c’était une chose, mais nous quitter, me quitter !
Pourquoi ?
Je ne me sens pas à ma place ici. J’ai besoin de reconstruire ma vie ailleurs, oublier ce que mes parents m’ont fait, oublier tout ce qui a existé, je n’en peux plus Elisabeth.
Tu as pensé à moi… Dis-je d’une voix faible et pleine de tristesse
Il prit mes mains dans les siennes et me regarda dans les yeux.
Tu es la première personne à laquelle, j’ai pensé. Mais comprends-moi !
-  Comment peux-tu me dire ça ?! J’ai toujours essayé de te comprendre, mais tu n’as jamais fait aucun effort pour t’intégrer dans notre famille ! Même quand maman a voulu t’adopter ! Tu aurais pu reconstruire ta vie, avec nous et là tu oses me dire que tu as pensé à moi ?! Tu te fous de moi !
Les larmes coulaient le long de mes joues, je sentais Mikael attristé de me faire tant de mal.
Il me força à le regarder dans les yeux et il essuya ma joue du bout des doigts.
Je t’aime Elisabeth !
Moi aussi, je t’aime Charlie
Non, Elisabeth, je t’aime. Mais pas comme un frère aime sa sœur ! Je ne t’ai jamais vu comme telle…
Tu crois que je serais dans cet état, si je t’aimais comme un frère ?! Rétorquai-je
Il me fixa, cela me parut être une éternité, je n’arrivais pas à savoir ce qu’il avait en tête. Il se pencha pour m’embrasser, ses lèvres se posèrent sur les miennes. 
Mon premier baiser, mon vrai premier baiser. J’en étais complément remuée, la joie et la tristesse se mêlait dans ma tête, car je savais que ce baiser serait le premier et le dernier. C’était tellement bon, sa langue caressait la mienne avec une sensualité intense. Il retira ses lèvres, prit un regard résigné et sortit de sa chambre.

Il passa encore quelques semaines chez nous, puis, il parti. Les derniers jours précédents son départ, j'avais refusé de lui parler. Je le regrettai aussitôt après son départ."

Je ne le revis pas durant trois ans. Le jour où mes parents étaient partis pour le weekend, je m'en souvenais parfaitement. C'est ce jour-là que Charlie revint me voir. 

"C'était bien la première fois que j'étais seule. Depuis, le départ de Charlie, maman avait arrêté d’être une famille d’accueil. Je crois que ça l’avait bouleversé au fond, même si elle n’en parlait jamais.
Ce n’était pas plus mal au fond, j’avais passé des mois à me morfondre et à pleurer plus que de raison. Cela faisait plusieurs heures que maman et papa était partis lorsque quelqu'un avait sonné à la porte.
Oui ?! Dis-je en ouvrant la porte
Lorsque je me rendis compte qui était la personne en face de moi, j’en fis bouche bée.
- Charlie ! Dis-je ébahis. Je n’arrivais pas à croire ce que je voyais, mes yeux refusaient de remonter l’information à mon cerveau.
Tu n’es pas heureuse de me voir ? Dit-il
Je lui sautai au cou malgré la colère qui me montait aux joues. Il m’avait tellement manqué, son odeur, son parfum et sa douceur. Je retrouvai tout en quelques secondes.
Je le fis rentrer et il me raconta son histoire. Il comptait repartir à la fin du weekend, il avait envie de venir nous voir malgré ce qu’il avait pu dire avant. Il avait été faire une partie de ses études à l’étranger, il était revenu en France pour le restant.
Je lui racontai ma vie sans lui, mon petit ami Ben, le choix de continuer mes études dans l’architecture. Il n’était pas étonné j’ai toujours été fasciné par les constructions modernes.
Ce soir-là on parti se coucher tard, tellement nous avions parlés.
En partant vers ma chambre Charlie me tira par le bras et m’embrassa. Ce fut aussi intense que notre premier baiser, mais en plus charnelle. Il m’embrassait de manière fougueuse, pleine d’intensité et de désir. Je savais bien que je n’aurais pas dû faire ça. Parce qu’il allait partir et qui plus est j’avais un petit ami.
Mais, lorsqu’il m’embrassa les sentiments que j’avais eus pour lui réapparurent comme un boomerang. Il m’embrassa dans le cou, la naissance des seins et revenait sur mes lèvres.
Il me coucha sur mon lit et continua à m’embrasser. Je savais vers qu'elle direction allait notre échange. Ça serait ma première fois, mais, je n’avais pas peur, j'étais avec Charlie.
Encore embrumée par les événements de la veille, je ne pus m’empêcher de sourire bêtement avant de me retourner vers Charlie, mais ma retomba sur le drap. On ouvrant mes yeux, je ne le vis pas à mes côtés. Il n’avait rien laissé…
Les larmes coulèrent, la peine m’envahit. Je me promis de ne plus jamais penser à lui, même avec ce qui s’était passé cette nuit."


Fin de la première partie ;)
J'espère que ça vous a plu, n'hésitez pas à me laisser un petit commentaire <3
S. 

vendredi 7 avril 2017

Love Flush de Too Faced : Pratique et sublime

Je crois que l'on va pouvoir fêter ça ! Deux articles en une semaine, y a de quoi sauter au plafond ;)

On se retrouve pour un article autour des blushs de Too Faced ! Ça fait maintenant pas mal de temps que j'ai cette palette et que je utilise, je peux donc, vous faire un article complet.
Elle n'est plus en vente, mais vous pouvez trouver les blushs individuels sur le site de Sephora au prix de 29€.



Les Swatches


On en a pour tous les goûts :
Love Hangover : C'est un vrai corail

Baby Love est un rose poudré, je l'aime beaucoup, je trouve qu'il se porte avec tout type de maquillage. De jour comme de nuit. 

I will always love you : Il est clairement orangé

How deep is your love : C'est un rose plus soutenu et un peu plus rouge

Justify my love : C'est un rose bébé, c'est typiquement le genre de couleur que je n'aime pas trop. Je trouve que ce n'est pas la couleur qui me va le mieux. Mais, je l'applique plus légèrement est ça me fait l'aimer un peu plus.

Your love is King : C'est un prune plutôt clair, mais qui passe très bien même en été.

Je n'ai clairement pas regretté mon achat à l'époque et je ne le regrette toujours pas. Les blushs ont une superbe tenue, ils sont hyper pigmentés et ils se travaillent très bien.
Je vous les recommande à 100%, ils valent clairement leur prix.

Vous les avez testés ?

S.

lundi 3 avril 2017

Superstar X-fiber de l'Oréal : Il a tout d'un grand ! Enfin presque...

On est toutes à la recherche du mascara parfait, celui qui recourbera nos cils, qui leur donnera du volume et qui tienne toute la journée et tout ça à un prix défiant toute concurrence.

Je me suis donc laissée tenter par celui-ci qui a fait pas mal parler de lui. Je dois avouer que je n'y croyais pas. Moi et les produits l'Oréal... J'ai toujours été déçu de leur cosmétique.


Commençons pas le packaging, il est plutôt imposant pour un mascara. Mais à vrai dire, je ne m'en soucis pas vraiment, après tout je ne le mets pas dans mon sac à main et il passerait sans problème dans une trousse à maquillage.
Après, il est pas super beau, mais encore une fois, ce n'est pas primordial pour moi.


Le premier côté est une brosse qui ressemble à celle du Better Than Sex de Too Faced. Cependant, il est plus fin et je dois avouer que je préfère cette brosse qui m'éviter de m'en mettre partout. Elle permet aussi de bien brosser les cils et les recourber.  Parfois, j'utilise ce côté de brosse avec un autre mascara et ça discipline ma frange de cils.


Cette seconde partie est composée de fibre. Elle est également très pratique, mais plus grosse.

 Je vous laisse admirer le résultat :


Je trouve vraiment le résultat très saisissant, cependant je pense que les fibres ne dont pas nécessaire finalement. Surtout qu'au niveau de la tenue, les fibres font beaucoup de chute en cours de journée, ce qui n''est pas très joli.

Le prix quand à lui est assez élevé contenu de la quantité de produit.

Malgré tout, comme vous pouvez le constater ce mascara est d'une très bonne qualité et donne un résultat très satisfaisant.

Vous pouvez le trouver au prix de 16€50 sur Amazon

Vous l'avez testé ?

S.

lundi 6 mars 2017

J'ai toujours été cette fille.

J'ai toujours été cette fille


Mélancolique, joyeuse, nostalgique, enjouée, dans son monde, fofolle, triste... Je pourrais vous donner des milliers d'exemple. Je n'ai jamais su me satisfaire de ce que j'avais, je peux être heureuse pendant des mois et le lendemain être la fille/femme la plus vide de la Terre. Vous trouvez que j'exagère ? Pourtant c'est comme ça que je ressens les choses.

Etre une fille/femme pleine d'imagination. Parfois, je me dis c'est une bénédiction, et quelques minutes plus tard, je me dis que c'est un fardeau.
J'ai tellement été dans ma bulle, dans mes livres, dans mon monde qu'aujourd'hui, je peine à faire face à la réalité de mon quotidien. J'aimerais avoir plus, être plus. Je m'efforce de ne pas le montrer, de toujours sourire, mais à l'intérieur, je meurs, je pleurs, je désespère.

Je devrais faire en sorte d'améliorer ce que je ressens, n'est-ce pas ? 

J'adore écrire et inventer des histoires. Actuellement, j'écris un roman. Alors, je m'imagine un buzz autour de lui, vous savez à la JK Rowling. Mais, j'ai découvert récemment pourquoi, je ne voulais pas vraiment le publier... Parce que ce fantasme que j'ai créé de toute pièce est réconfortant, je me fais mon film dans ma tête. Mais, si je l'envoie à plusieurs maisons d'édition et que personne ne me répond, mon rêve, mon fantasme va s'écrouler comme un château de carte et à ce moment-là que va-t-il me rester ?


S.

lundi 19 décembre 2016

Idées cadeaux pour Geek

Je vous préviens, ce mot n'est en aucun cas péjoratif. Pour moi, ça signifie "être spécialisé" dans un domaine touchant l'informatique, la science fiction, les jeux vidéos ou encore la technologie.

J'ai décidé de faire cet article tout simplement, parce qu'il n'est pas simple de satisfaire un/une geekounet/te. Je sais de quoi je parle, en ayant un à la maison.
Un/e geek n'aime pas simplement jouer à des jeux vidéos, non, non. Ils sont difficiles, car ils savent ce qu'ils veulent et pourquoi.
Ils se renseignent et comparent avant tout achat potentiel. Et, ils sont capables d'attendre des mois avant d'acheter ce qui leur plaît, car on ne sait jamais. Ils pourraient trouver mieux.

Alors, c'est l'enfer, mais heureusement pour vous. Je vous ai préparé un petit quelque chose pour vous aider à trouver des cadeaux qui pourraient leur plaire ;)

  • Les jeux vidéos
Alors grand classique vous allez me dire, mais vous allez vite comprendre que ce n'est pas si facile.
Car, il faut d'abord savoir, si votre cher/e et tendre est plus Xbox, PS3, PS4 ou encore PC. Eh oui, ce n'est pas si facile. Certains détestent jouer au PC ou d'autre à la console. Essayez de sonder leur préférence avant de leur acheter un jeu.


Cette année c'est Uncharted 4, je ne sais absoluement pas ce que c'est, mais, il sera content.

  • Du matériel informatique
Encore une fois, ce n'est pas si simple que ça, si votre chéri/e est pro PC. Il connait son sujet, vous ne pouvez pas acheter n'importe quoi.
Selon votre budget, vous pouvez acheter une souris, un clavier, une carte graphique ou un écran d'ordinateur.
Je vous conseille Les Numériques qui est je pense LA référence question technologie.

  • Un coffret série/film
Le classique, mais ça fait toujours plaisir, mon homme adore Retour vers le futur, Game of thrones, The walking dead ou Star Wars. Par contre, chez les Geeks c'est toujours en Bluray ;)



  • Des goodies
Je trouve que c'est toujours une bonne idée. Vous pouvez acheter des goodies en fonction de ce qu'il aime. Personnellement, je lui ai déjà acheté une reproduction miniature d'une Dolorean (Retour vers le futur).

Actuellement un bébé Groot l'attend sous le sapin.
Je trouve ce goodie excellent, il est dans un pot avec deux types de plante à faire pousser. Et, il est phosphorescent, tout pour lui plaire. Et même à moi, il me plaît ^^

Ce qui devrait donner ça. A peu près ;)
Vous pouvez le trouver sur ce site où il est encore disponible, sans doute pour plus longtemps, il part à une vitesse incroyable. 

Sinon, vous avez une réplique du trône de fer de GOT sur ce site. Une baguette d'Harry Potter, le Tardis de Docteur Who ou encore un porte clé Zelda.

Bref des goodies, vous en avez un tas et un geek apprécie toujours ça.


  • Le cadeau ultime
Un billet pour l'E3, mais là, il fait avoir le portefeuille qui va avec. Pour ma part, ce ne sera pas pour tout de suite.


J'espère que ça vous a donné des idées pour Noël.

Et toi, tu as acheté quoi à ton homme/ta chérie pour Noël ?

S


lundi 20 juin 2016

Monday Shadow Challenge : Maquillage Taupe et son Underliner Turquoise !

Il s'agit de ma deuxième participation au Monday Shadow Challenge. J'ai vraiment aimé participer à ce challenge, donc, j'ai décidé de revenir cette semaine.

Autant que la semaine dernière, je n'aurais pas pu sortir avec le maquillage que j'avais exécuté, autant que cette semaine, je voulais faire un makeup rapide et portable. La chose était assez facile puisque que la couleur de cette semaine était le Taupe.


Je voulais quelque chose de portable et qui ne dénaturer pas le fard Taupe. J'ai donc décidé de rajouter une touche de couleur avec un Underliner turquoise. J'aime beaucoup l'association et j'avoue que ce n'est pas la première fois que je réalise ce makeup, sauf que généralement, je n'insiste pas autant sur l'Underliner ;)



J'ai réalisé ce maquillage très simplement :
- Un fard marron clair dans le creux de paupière
- Un fard Taupe sur la paupière mobile
- Un fard Turquoise au raz de cil inférieur
- Un crayon Turquoise sur la muqueuse
- Un fard highlight en coin interne

Vous voyez que c'est vraiment pas très compliqué et ça ne nécessite pas énormément de produit.




J'ai rajouté pour les lèvres quelque chose de corail, je trouve l'association plutôt sympa !

Et toi, tu participes au Challenge ? Tu en penses quoi de ce makeup ?

Je vous fais des bisous et je vous dis à bientôt.

S.

lundi 13 juin 2016

Monday Shadow Challenge : Prune Party !

Bienvenue chez moi.

C'est ma première participation au Monday challenge et je suis heureuse de commencer par le prune. En vrai, j'aurais du commencer la semaine dernière avec le vert d'eau, mais, je n'avais pas de fard de cette teinte. Alors que j'avais des tas d'idées pour la mise en scène. Dommage, je vais essayer de me rattraper avec celui-ci, j'espère que vous allez aimer.

J'ai tout de suite eu l'idée du dégradé d'une prune pour les lèvres, par contre, j'ai longtemps hésité pour le reste. On sait que le challenge du Lundi c'est porte ouverte, mais malgré tout, je voulais quelque chose d'agréable à voir. Alors j'espère que vous allez trouver ça réussi pour cette première participation.


J'ai joué sur les différents sous tons de prune. 
Je ne vous ai pas noté les références des produits, car peu importe le prix des produits, vous pourrez obtenir ce résultat. Si, vous voulez cependant que je vous reproduis ce makeup avec une vidéo, n'hésitez pas à me le dire :D



J'ai voulu étirer le prune à 100%, je ne sais pas si vous le verrais mais, j'ai fais un contouring avec du prune. Ce maquillage, je le trouve hyper portable, sans ce petit détail ;)
Pour aller jusqu'au bout du concept, j'ai également mis un fard doré/orangé en blush très irisé comme pour l'intérieur d'une prune.

Pour les yeux et les lèvres




En voyant cette photo, est-ce qu'on se dit que j'ai réussi mon objectif ?
J'ai essayé de reproduire la peau et la chair de la prune, en insistant plus sur le prune, car c'était le challenge du Lundi !

J'ai été super heureuse de participer à ce challenge et j'espère que, vous allez aimé ma vision du challenge de la semaine :D

Je vous fais des bisous et à bientôt !

<3

S.